Vous êtes ici : Accueil   >   Formation   >   Diplômes d'État   >   2018-2019   >   Master   >   Histoire du droit et culture juridique

MASTER Histoire du droit et des institutions
Parcours : Histoire du droit et culture juridique

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir

La mention obéit à un double objectif : spécialiser l’étudiant en histoire du droit et des institutions et l’initier à la recherche à travers l’acquisition d’une méthodologie d’une part et, d’autre part grâce à la réalisation d’un projet de recherche. Si les UE d’enseignements à TD fondamentaux demeurent consacrées à l’acquisition des savoirs liés au droit positif, les UE approfondies représentent le pivot de la spécialité. Elles permettent l’approfondissement des matières d’histoire du droit et des institutions mais surtout ont pour objet d’initier l’étudiant à la recherche par l’acquisition de la méthode scientifique. Loin d’être un simple technicien de la norme (ancienne et nouvelle), l’étudiant est mis en situation d’acquérir une véritable culture juridique, de se forger un esprit critique et de mener une authentique réflexion universitaire.

Description générale du contexte

La mention « Histoire du droit et des institutions », comprend le master I « Histoire du Droit et des Institutions » et débouche sur le parcours en Master 2 « Histoire du droit et culture juridique ». La nouvelle nomenclature permet d’une part une meilleure lisibilité de la formation – l’ancien intitulé de M2 Dimensions historiques du droit européen ayant montré ses limites ; d’autre part de rationnaliser l’offre de formation comme suggéré par le rapport HCERES : la mention est composée d’un parcours unique.
Par ailleurs, et faisant suite aux observations du rapport HCERES relatif au M2 Dimensions historiques du droit (Mention droit privé-droit public), l’équipe pédagogique s’est fortement impliquée de sorte que l’ensemble de l’offre de formation tant en M1 qu’en M2 soit mutualisé. Dès lors, si très peu d’étudiants sont effectivement inscrits dans la mention, ce sont au moins une dizaine en M2 qui assistent aux enseignements. Par ailleurs, en M1 plusieurs dizaines d’étudiants (minimum 70) suivent les matières d’histoire du droit (histoire des idées politiques, histoire du droit de la famille, l’Europe dans la pensée politique, …).
 

Compétences à acquérir

Le programme tel qu’il est envisagé permet à l’étudiant de développer des compétences transverses telles que connaissances (informations, notions, procédures…), capacités mentales (mécanismes de la pensée), attitudes (comportements sociaux acquis par l’étudiant et mobilisables dans des domaines de la vie professionnelle). Il est ainsi rendu capable d’établir un diagnostic face à une variété de situations-problèmes. Ces compétences fonctionnelles lui permettent de résoudre les problèmes auxquels sa vie professionnelle le confronte. Grâce à la spécialité, l’étudiant peut ainsi définir ses habiletés analytiques, identifier ses talents, évaluer ses aptitudes interpersonnelles à la communication orale ou écrite ; il peut encore estimer sa capacité à s’organiser, à planifier son travail, à gérer son temps ; il peut encore accroître son enthousiasme et sa motivation pour ce travail en mobilisant son dynamisme et sa prise d’initiative, ainsi que son esprit d’équipe.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le programme du parcours unique de la mention vise deux objectifs : d’une part spécialiser l’étudiant en histoire du droit et des institutions et d’autre part l’initier à la recherche au travers de l’acquisition d’une méthodologie et à la réalisation d’un projet de recherche. Si les UE d’enseignements à TD fondamentaux demeurent consacrées à l’acquisition des savoirs liés au droit positif, les UE approfondies représentent le pivot de la spécialité. Elles permettent l’approfondissement des matières d’histoire du droit et des institutions mais surtout elles ont pour objet d’initier l’étudiant à la recherche par l’acquisition de la méthode scientifique. Loin d’être un simple technicien de la norme (ancienne et nouvelle), l’étudiant est mis en situation d’acquérir une véritable culture juridique, de se forger un esprit critique et de mener une authentique réflexion universitaire.

Compétences à acquérir

Le programme tel qu’il est envisagé permet à l’étudiant de développer des compétences transverses telles que connaissances (informations, notions, procédures…), capacités mentales (mécanismes de la pensée), attitudes (comportements sociaux acquis par l’étudiant et mobilisables dans différents domaines de la vie professionnelle). Il est ainsi rendu capable d’établir un diagnostic face à une variété de situations-problèmes. Ces compétences fonctionnelles lui permettent de résoudre les problèmes auxquels sa vie professionnelle le confronte. Grâce à la spécialité, l’étudiant peut ainsi définir ses habiletés analytiques, identifier ses talents, évaluer ses aptitudes interpersonnelles à la communication orale ou écrite ; il peut encore estimer sa capacité à s’organiser, à planifier son travail, à gérer son temps ; il peut encore accroître son enthousiasme et sa motivation pour ce travail en mobilisant son dynamisme et sa prise d’initiative, ainsi que son esprit d’équipe.

Contact

Valerie Diemer

Débouchés

Le Master Histoire du droit et des institutions permet aussi au diplômé de s’engager dans les métiers du droit et de la fonction publique. Il favorise l’accès :
- aux concours de la fonction publique : Magistrature, Police, Gendarmerie, Conseiller d’Insertion Probation de l’administration pénitentiaire, Conservateurs du Patrimoine.
- aux concours et examens professionnels d’entrée dans les écoles propres aux professions réglementées de la justice et du droit (Avocats, Huissiers, Greffiers, Notaires).
- aux professions juridiques telles que : Conseil juridique aux entreprises, Assurances, Banques.
 

Poursuite d'études

l’étudiant titulaire du Master Histoire du droit et des institutions peut s’inscrire en doctorat, dès lors qu’il remplit les conditions fixées par l’Ecole Doctorale.

Poursuite d'étude

L’étudiant titulaire du Master Histoire du droit et des institutions peut s’inscrire en doctorat, dès lors qu’il remplit les conditions fixées par l’Ecole Doctorale.

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1901 - Aide et médiation judiciaire
  • K1902 - Collaboration juridique
  • K1903 - Défense et conseil juridique
  • K1904 - Magistrature

Structure et organisation pédagogiques

La mention Histoire du droit et des institutions ouvre un parcours Histoire du droit et culture juridique.

Programme des enseignements

Histoire du droit et culture juridique

Contact

Faculté de Droit

1 PLACE D'ATHENES
67045 STRASBOURG

Jeanne-Marie Tuffery-Andrieu

Actualités

sept. 21 2018

À L’ATTENTION DES ÉTUDIANTS DE L’IEJ   Le Festival Justice en Cultures offre...

sept. 21 2018

Après refonte, le site Internet d’Eucor – Le Campus européen se présente sous...

Agenda

Le 29 septembre 2018
De 09h00 à 10h00
Amphi Bischoff

Cliquez ici pour plus d'informations.